Assurance habitation : Les points à vérifier

Assurance habitation : Les points à vérifier

D’une manière générale, il faut toujours lire attentivement votre contrat d’assurance habitation afin de connaître avec exactitude les exigences et les garanties de ce dernier. Vous y trouverez les exclusions de votre garantie contre le vol, les modalités de remboursement en cas de sinistre mais aussi les délais à respecter en cas de cambriolage.

Les exclusions : Un chapitre important de votre contrat

Sur votre contrat d’assurance habitation vous trouverez toute une liste d’exclusions dont des exclusions sur les circonstances du vol. Par exemple, si les voleurs arrivent à entrer chez vous sans effraction (porte ou fenêtre ouverte, clés « cachées » à côté de la porte) vous risquez de ne pas être remboursé. Il en va de même si le vol a été commis par quelqu’un de votre famille ou bien si les objets volés se trouvaient à l’extérieur du domicile. Afin de limiter les risques de cambriolage sans effraction, nous vous conseillons de suivre nos astuces anti-cambriolage.

Cependant, votre assurance peut également refuser de vous indemniser, même en cas de cambriolage avec effraction, si vous n’avez pas mis en place les protections exigées dans votre contrat. Pour une porte cela peut aller d’un simple système de verrouillage à une porte entièrement blindée. Pour les fenêtres il peut vous être demandé qu’elles soient équipées de volets ou de grille de protection par exemple.

Vous devrez également prêter attention aux locaux couverts par la garantie car il n’est pas rare que les dépendances comme un cabanon de jardin ou un garage non rattaché à la maison ne soient pas couverts par votre assurance habitation. Vérifiez également la clause d’inhabitation qui détermine un certain nombre de jours d’absence au-delà desquels vous n’êtes plus assuré en cas de cambriolage. Cela peut varier entre 45 et 180 jours dans l’année en sachant qu’il faut parfois être présent plus de 3 jours consécutifs pour interrompre cette durée. Cela peut être particulièrement ennuyeux dans le cas d’une résidence secondaire dans laquelle on ne vient que les week-ends. Dans ce cas, vous pouvez essayer de négocier cette clause avec votre assureur avant de signer votre contrat ou  privilégier un contrat d’assurance habitation qui ne contiendra pas ce genre de clause.

Annonce Google

Les indemnisations auxquelles vous pourrez prétendre

Une autre chose importante à laquelle vous devez faire attention lors de la signature de votre contrat multirisque habitation, est le montant qui vous sera remboursé pour vos objets en cas de vol. Concernant les objets de valeur, en général le contrat prévoit un pourcentage de la valeur total du mobilier assuré. Autrement dit, si vous garantissez 50000€ de mobilier et que votre contrat prévoit un remboursement des objets de valeur à hauteur de 20%, vous ne pourrez prétendre qu’à un remboursement de 10000€ au titre d’objets de valeur (bijoux, œuvres d’art, livres rares, …). D’autres contrats sont exprimés en multiples de la valeur d’un indice (par exemple 200 fois l’indice). Il s’agit généralement de l’indice du coût de la construction donné par la Fédération Française du Bâtiment (FFB) qui est revu trimestriellement.

Si vous possédez des objets ayant une valeur très importante, il vaut mieux que vous souscriviez à une assurance spécifique pour ces biens. De même, si vous devez vous absenter plusieurs jours, le mieux est de les mettre dans un coffre à la banque. Vous pouvez avoir un de ses coffres à partir d’une vingtaine d’euros par mois. Cependant, il ne faut pas oublier que les cambriolages ne sont pas forcément commis lors de longues absences, il suffit parfois d’une vingtaine de minutes pour que des cambrioleurs bien renseignés entre chez vous et repartent avec se qu’ils voulaient. Il est donc indispensable de mettre ses objets de valeurs, qui sont bien souvent irremplaçables, en lieu sûr. Vous pouvez aussi envisager l’installation d’un coffre fort chez vous mais il faudra alors vous assurer qu’il sera dans un endroit discret (tout en restant facile d’utilisation) et surtout très solidement fixé.

Pour les autres objets, un coefficient de vétusté sera appliqué en fonction de l’âge de l’objet. Imaginons qu’on vous ait volé un ordinateur portable que vous avez acheté neuf à 1200€ il y a deux ans. Si l’expert de votre assureur estime qu’au bout de deux ans un ordinateur portable à une vétusté de 30%, il vous remboursera 1200€ – 30% de vétusté soit 840€. Une option de rééquipement à neuf est en général proposée lors de la souscription d’un contrat d’assurance habitation. Cela vous permet d’être remboursé de la totalité de la valeur du bien à l’achat jusqu’à un certain pourcentage de vétusté.

Annonce Google

Garder des preuves de vos achats

En cas de cambriolage, vous devrez être en mesure d’apporter des preuves de l’existence des objets que vous déclarerez volés à votre assureur. Pour cela, gardez bien toutes les factures d’achat ou de réparation de vos objets ayant un temps soit peu de valeur. Vous pouvez par exemple avoir une boite à factures afin de pouvoir les retrouver facilement, ce qui est aussi utile lorsqu’on doit faire reprendre quelque chose en garantie.

Dans le cas où vous auriez perdu vos factures, il existe d’autres moyens d’apporter la preuve de l’existence des vos objets à votre assureur. Vous pouvez, par exemple, prouver que vous aviez acheté un objet en fournissant un contrat de crédit que vous auriez contracté pour son achat. Vous pouvez également fournir des photos de vos objets mais dans ce cas il faut faire attention aux clichés que vous allez présenter. En effet pour que vos photos puissent servir de preuve après un cambriolage, il faut qu’elles aient été prises « en situation ». Pour des bijoux par exemple, cela veut dire que la photo doit les montrer portés par leur propriétaire. Pensez également à prendre des photos précises de vos objets sur lesquels on peut voir la marque, le modèle ou encore un numéro de série quand cela est possible. Pour des objets de grande valeur, n’hésitez pas à les faire expertiser. Cela vous permettra d’une part d’avoir une preuve irréfutable de leurs existence et d’autre part de les assurer à leurs juste valeur et donc d’être remboursé en conséquence.

Vous l’aurez compris, lire attentivement son contrat d’assurance habitation est essentiel pour ne pas avoir de mauvaise surprise en cas de cambriolage. Bien entendu, on ne peut que vous conseiller d’étudier les contrats des différents assureurs avant de signer pour être sûr qu’il convienne à votre situation.

Pour ne rien manquer de Sécurité-cambriolage.fr, abonnez-vous à notre newsletter ci-dessous :

NEWSLETTER

Annonce Google

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu
%d blogueurs aiment cette page :