Les cambriolages et vols sans effraction en France

Les cambriolages et vols sans effraction en France

Chaque année, l’Insee publie un rapport d’enquête nommé « cadre de vie et sécurité ». Ce rapport paraît à la fin du mois de décembre et reprend notamment les chiffres des cambriolages et tentatives de cambriolage ainsi que les vols sans effraction de l’année précédente. Le rapport d’enquête CVS 2018 nous donne donc les chiffres de 2017. Alors, que nous disent-ils ?

Les cambriolages sont-ils en augmentation ?

Si en 2015 et 2016 la tendance était à la baisse, ce n’est clairement plus le cas en 2017. Non seulement les chiffres repartent à la hausse mais en plus ils atteignent des records. Pour la première fois depuis plus de 10 ans, le nombre de cambriolages et tentatives de cambriolage sur les résidences principales dépassent la barre des 600 000. Et ce n’est malheureusement pas tout. Les vols sans effraction sont également repartis à la hausse atteignant les 289 000 en 2017 contre 277 000 en 2016. Rappelons tout de même que les vols sans effraction font généralement partis des exclusions de votre contrat d’assurance habitation. Cela veut dire que votre assureur ne vous versera aucune indemnisation.

Comme les cambrioleurs ne se cantonnent pas aux seules résidences principales, il faut également prendre en compte les 122 000 cambriolages, tentatives de cambriolage et vols sans effraction commis sur les résidences secondaires et autres biens. Par autres biens, on entend tout local ou emplacement que vous possédez ou louez (hors locations saisonnières) autre que votre résidence principale et ses dépendances. Il peut par exemple s’agir d’un garage, d’un jardin, d’une cabane de pécheur, … . Cela nous amène donc à 1 035 000 faits (ou plutôt méfaits) sur 2017 contre 923 000 en 2016 soit une augmentation d’un peu plus de 12% en un an.

Si l’on rapporte simplement le nombre de faits au nombre de secondes qu’il y a dans une année, cela nous donne approximativement un fait toutes les 30 secondes et demi. Bien évidemment se chiffre est loin d’être exacte car les cambriolages et tentatives de cambriolages ne sont pas répartis de manière homogène sur l’année. En effet, deux périodes de se démarque très nettement tous les ans : La période estivale comprenant les mois de Juin, Juillet et Août et la période des fêtes de fin d’année.

La période estivale cumule 30% des faits à cause des vacances mais c’est bien le mois de décembre qui détient tristement le record puisqu’il rassemble, à lui seul, 15% des cambriolages et tentatives de cambriolages de toute l’année. Il vaut donc mieux prendre des précautions avant de partir en vacances comme le souligne cet article.

Par où passent les cambrioleurs ?

L’année 2017 n’a pas échappé à la règle. Cette fois encore, une majorité écrasante de cambrioleurs (64%) s’est contentée de passer par la porte. On ne le répétera jamais assez ! La première chose que vous devez sécuriser dans votre domicile, se sont vos portes. Viennent ensuite les fenêtres qui restent sur la deuxième marche du podium puisqu’elles ont séduit les malfrats dans 22% des cas.

Les cambriolages acrobatiques nécessitants d’escalader un balcon, une clôture ou une grille représentent 17% des cas et nous avons 4% de malfaiteurs qui ont utilisé une fausse clé ou une clé obtenue de façon frauduleuse. Les meilleurs en maths auront remarqué que la somme des ces chiffres fait plus de 100%. Cela s’explique par le fait que plusieurs procédés sont parfois utilisés pour un même cambriolage.

Annonce Google

Tant que nous sommes dans les chiffres, nous vous rappelons que sécuriser vos portes c’est bien mais que cela ne sert à rien si vous ne les verrouillez pas lorsque vous sortez de chez vous. Les chiffres parlent d’eux même : 58% des vols sans effraction ont été commis en passant tout simplement par une ouverture non verrouillée. Notons également que dans 29% des cas, les voleurs n’ont même pas eu besoin d’entrer pour commettre leur larcin. Ces deux cas de figure représentent tout de même 87% des vols sans effraction.

Coffre à bijoux
Les bijoux : Le butin préféré des cambrioleurs

Quels objets recherchent les cambrioleurs ?

Les cambrioleurs s’intéressent avant tout à des objets faciles à emporter et faciles à revendre. C’est donc sans surprise que nous retrouvons les bijoux en tête de liste des objets les plus convoités (43%). Bien évidement comme le but est de se faire de l’argent, un cambrioleur ne se privera pas de se servir à la source dès qu’il le peut. Il s’empressera donc d’emporter tout argent liquide ou autre moyen de paiement qu’il trouvera (27%).

Viennent ensuite le matériel informatique (25%), le matériel HIFI, Photo et Vidéo (22%), les vêtements (14%), le matériel de bricolage ou jardinage (14%), les vélos (12%), les consoles et jouets (10%) ainsi que les téléphones (10%). Cette fois encore, le total dépasse les 100% puisqu’il est rare que les malfrats ne repartent qu’avec un seul type d’objet. Notez également qu’il ne s’agit pas d’une liste exhaustive. D’autre objets sont également volés mais seuls les objets cités dans au moins 10% des cas ont été listés.

Quel est le coût d'un cambriolage ?

Le coût d’un cambriolage est très variable. Il dépend en effet du nombre d’objets emportés, de leur valeur monétaire ainsi que des dégâts subits. Le montant moyen des dégâts causé lors d’un cambriolage réussi en 2017 est de 1100€ alors qu’il n’est que de 520€ lors d’une tentative de cambriolage. Lors d’un cambriolage réussi, le montant du butin varie comme tel :

  • < 500€ ⇒ 25%
  • 500€ < butin <1000€ ⇒ 14%
  • 1000€ < butin <2500€ ⇒ 20%
  • 2500€ < butin <5000€ ⇒ 14%
  • 5000€ < butin <10000€ ⇒ 9%
  • ≥10000€ ⇒ 11%
  • Non renseigné ⇒ 8%

On peut donc observé que dans la majorité des cas (54%) le butin emporté par les cambrioleurs à une valeur supérieure à 1000€. Il va même au delà des 2500€ dans environ un cas sur trois. En revanche, dans le cas d’un vol sans effraction, il est rare que le butin ait une valeur supérieure à 1000€ (seulement 11% des cas). Dans la majorité des cas (55%) il se situe sous la barre des 300€. Ceci s’explique par le fait que les vols sans effraction sont des vols opportunistes. Les voleurs se contentent donc de prendre ce qui se trouve à portée de main.

Qui sont les plus exposés aux cambriolages ?

Géographiquement parlant, il y a quatre ZEAT qui sont environ deux fois plus exposées aux cambriolages que les autres. Il s’agit de la région parisienne, du Nord, du Centre Est et de la Méditerranée. En effet le taux de victimes de cambriolage sur ces quatre zones se situe entre 2,3% et 2,5% alors que sur le reste de la France, ce taux varie entre 1,0% et 1,4%.

Un autre élément influe énormément sur l’exposition aux cambriolages. Il s’agit de la taille de l’agglomération dans laquelle vous habitez. Le taux de victimes dans les zones rurales est de 1,2% alors qu’il est de 2,3% dans les villes de plus de 100 000 habitants. Il atteint même les 2,5% dans l’agglomération parisienne.

Les ménages d’age actif (entre 30 et 49 ans) sont aussi les plus touchés par les cambriolages et tentatives de cambriolage (environ 2,2% contre 1,5% au-delà de 50 ans). Ceci peut éventuellement être expliqué par le fait que le domicile d’un actif est plus souvent vide que celui d’un retraité. D’autre part, il ressort que les cambrioleurs ciblent leurs victimes puisque les ménages aisés sont plus touchés que les ménages modestes (en moyenne 2% contre 1,55%).

Aimez-vous cet article ?

Si vous pensez que cet article peut être utile à d’autres personnes, n’hésitez pas, partagez-le :

Pour ne rien manquer de Sécurité-cambriolage.fr, abonnez-vous à notre newsletter ci-dessous :

NEWSLETTER

Annonce Google

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu