Quelle caméra de surveillance choisir ?

Quelle caméra de surveillance choisir ?

Ça y est ! Vous avez décidé d’installer des caméras de surveillance chez vous ou dans votre commerce pour protéger votre domicile ou votre entreprise des cambriolages. C’est un choix très judicieux d’autan que maintenant on peu trouver des caméras et tout le nécessaire à une installation de vidéo surveillance très facilement et à des prix parfaitement abordable. Seulement voilà, choisir une caméra de vidéosurveillance sans avoir de connaissance sur le sujet peut se révéler assez délicat. Heureusement sécurité-cambriolage.fr est là pour vous aider à déchiffrer toutes les caractéristiques que vous pouvez rencontrer lors de votre quête de la caméra de surveillance idéale.

Les différents types de caméras

Si vous avez déjà commencé à regarder quelques sites à la recherche d’une caméra de vidéosurveillance, vous avez dû remarquer qu’il existe différentes technologies de caméra. On trouve des caméras analogiques, des caméras IP, des caméras HDCVI, des caméras HDTVI, AHD ou encore HDSDI. Avec tout ça, il y a vraiment de quoi se perdre et nous n’avons encore parlé d’aucune caractéristique technique. Nous allons donc faire un point sur les technologies des caméras de surveillance proposées sur le marché.

Les caméras analogiques

Lorsque l’on parle de « caméra analogique » on parle généralement des caméras de première génération. La résolution de ce type de caméra est exprimée en lignes ou TVL et varie entre 420 et 1000 lignes ce qui correspond a environ un mégapixels pour les plus perfectionnées.

Ces caméras de surveillance doivent être connectées à un enregistreur DVR (Digital Video Recorder) via un câble coaxial muni de connecteurs BNC (Bayonet Neill–Concelman) et à une alimentation 12V par l’intermédiaire d’un câble d’alimentation DC.

Contrairement aux caméras IP que l’on verra plus bas, les caméras analogiques ne sont pas « intelligentes ». Vous aurez donc besoin d’un enregistreur DVR pour pouvoir profiter de commodités telles que l’enregistrement sur détection de mouvement, la consultation des vidéos par internet ou encore pour régler une plage horaire d’enregistrement.

Annonce Google

Un enregistreur DVR est un appareil qui reçoit un signal analogique en entrée (provenant d’une caméra analogique) et qui le compresse afin de pouvoir l’enregistrer en format numérique sur un disque dur. Chacune des caméras de votre installation de vidéo surveillance devra être reliée à l’enregistreur individuellement ainsi qu’à une alimentation ce qui peut vite faire beaucoup de câbles à passer à l’intérieur de votre domicile. Ainsi, un enregistreur DVR doté de 4 voies pourra enregistrer le flux de 4 caméras de surveillance au maximum alors qu’un enregistreur 16 voies pourra en enregistrer jusqu’à 16.

Notez que ce genre de caméra n’est généralement pas équipé de micro. Vous devrez donc rajouter des micros si vous souhaitez enregistrer du son avec les images. Vous devrez aussi rajouter des câbles de commande si vous souhaitez installer des caméras PTZ (caméras motorisées). En terme de coût, une installation de vidéo surveillance simple (sans audio et sans motorisation des caméras) réalisée avec des caméras analogiques de première génération sera plutôt bon marché. En revanche, le point faible des ces caméras de vidéosurveillance est leur résolution qui est nettement inférieure à tout ce qui se fait d’autre aujourd’hui.

Exemples de caméra analogique sur Amazon :

Pour avoir plus d’information sur un produit, cliquez sur l’image correspondante

Les caméras IP

Les caméras IP sont des caméras numériques qui cumulent en quelque sorte une caméra et un ordinateur. De cette manière, les caméras IP offrent beaucoup plus de possibilités à l’utilisateur sans avoir nécessairement besoin d’ajouter un enregistreur.

En effet, ces caméras de surveillance sont capables d’analyser elles-mêmes les images et ainsi décider s’il faut enregistrer une scène et/ou envoyer une alerte à l’utilisateur. Comme elles intègrent une partie « ordinateur », les caméras IP possèdent leur propre adresse IP et sont donc consultables en direct depuis n’importe quel terminal relié à internet tel qu’un PC, un mobile ou encore une tablette. Ces caméras peuvent également être intégrées dans une installation domotique.

Beaucoup de modèles de caméra IP peuvent accueillir une carte SD permettant d’enregistrer vos vidéos directement sur la caméra. Certains fabricants proposent un espace de stockage pour vos vidéos, avec ou sans abonnement, dans un « Cloud ». Cette solution, contrairement à une carte SD ou à un enregistreur, permet d’être certain que les cambrioleurs ne pourront pas détruire les enregistrements qui pourraient les compromettre.

Bien évidemment, vous pouvez aussi relier vos caméras IP à un enregistreur NVR (Network Video Recorder) qui vous permettra non seulement d’enregistrer vos vidéos, mais également d’accéder à tout un tas de fonctions généralement plus poussées que ce que propose les caméras seules. Un enregistreur NVR compatible PoE (Power over Ethernet) vous permettra avec un seul câble Rj45 d’alimenter votre caméra (a condition que la caméra soit également compatible PoE), de la piloter si elle est motorisée et bien sûr de transférer les données de la caméra de surveillance à l’enregistreur.

On trouve des caméras IP filaires, devant êtres reliées à un câble Rj45 et à une alimentation si non compatible PoE, et des caméras IP sans fil. Attention tout de même car en réalité peu de caméras sont réellement sans fil. La plupart des caméras dites « sans fil » doivent tout de même être reliées à une alimentation. Les caméras IP sans fil transmettent alors leurs données au réseau par WIFI ou encore par le réseau 3G/4G selon les modèles.

Annonce Google

En terme de résolution, l’éventail des caméras IP est large. On part d’une résolution 720p (résolution HD) à une résolution pouvant aller jusqu’à 12 Mégapixels (résolution 4K). Bien entendu, plus la résolution de vos caméras de vidéosurveillance sera élevée plus vous pourrez voir de détails sur vos vidéos mais la qualité des images se fera également ressentir sur le prix de votre installation. La plupart des caméras IP sont équipées de micro même s’il existe des modèles qui en sont dépourvu. Beaucoup de modèles disposent également d’un haut-parleur permettant d’interagir a distance avec des personnes se trouvant dans l’environnement de la caméra.

Un inconvénient ressort tout de même sur les systèmes de vidéosurveillance IP. En effet selon la qualité du réseau sur lequel est connecté le système, vous pouvez subir des latences aussi bien dans la visualisation des images que dans la commande des caméras motorisées. Ceci peut poser problème si vous souhaitez par exemple suivre les déplacements d’un individu.

Exemples de caméra IP sur Amazon :

Pour avoir plus d’information sur un produit, cliquez sur l’image correspondante

Les caméras HD–SDI, HD-CVI, HD-TVI et AHD

Toutes ces caméras de surveillance sont les remplaçantes des caméras analogiques, elles ont l’énorme avantage de proposer des images en Haute définition tout en s’installant en lieu et place de vos anciennes caméras. Elles se branchent sur le même câble coaxial avec connecteurs BNC que les anciennes et vous permettent d’y faire passer les images, le son et même la commande PTZ (PAN; TILT; ZOOM) pour des caméras motorisées.

Les caméras HD-SDI (high définition serial digital interface) ont été les premières à proposer une alternative aux caméras IP permettant l’enregistrement de vidéo HD sans avoir à changer la totalité d’une installation existante. La différence majeure qu’il y a entre une caméra HD-SDI et les autres caméras HD (HD-CVI, AHD et HD-TVI) est qu’il ne s’agit pas d’une caméra analogique mais bien d’une caméra numérique.

Les caméras analogiques HD-CVI (High Definition Composite Video Interface), HD-TVI (High définition transport vidéo interface) et AHD (Analog High Definition) ont très vite emboîtées le pas aux caméras HD-SDI et ont tellement évoluées qu’elles arrivent maintenant à rivaliser avec les caméras IP en proposant elles aussi des résolutions pouvant aller jusqu’à la 4K. L’autre avantage avec une caméra HD, c’est l’allongement possible de la distance entre la caméra de surveillance et son enregistreur. En effet, les caméras HD permettent maintenant d’avoir jusqu’à 700 mètres de câble entre la caméra et l’enregistreur (selon le modèle et le câble utilisé) alors qu’avec les caméras de première génération on ne dépassait pas les 100 mètres.

Exemples de caméra HD sur Amazon :

caméra HD-SDI :

caméra HD-TVI :

caméra HD-CVI :

caméra AHD :

Pour avoir plus d’information sur un produit, cliquez sur l’image correspondante

L’inconvénient majeur des caméras HD-CVI, tient dans le fait qu’il s’agit d’une technologie propriétaire (détenue par Dahua) ce qui veut dire que vous devrez forcément acheter un enregistreur HD-CVI pour pouvoir sauvegarder vos vidéos. Il existe cependant des enregistreurs compatibles avec plusieurs technologies qui permettent d’avoir une installation comprenant différents types de caméras de vidéosurveillance. On peut par exemple avoir un enregistreur acceptant en entrée des caméras HD-CVI, des caméras analogiques et des caméras IP.

A l’inverse d’un système IP, une installation de vidéo surveillance analogique ne souffre d’aucune latence, que ce soit pour la visualisation des vidéos ou pour la commande des caméras motorisée.

Interrogation-camera-videosurveillance

Comprendre les caractéristiques techniques d'une caméra de surveillance

Maintenant que nous avons un peu dégrossit le monde des caméras de vidéosurveillance, nous allons nous intéresser aux caractéristiques techniques que l’on croise le plus souvent lorsqu’on effectue une recherche de caméra sans qu’on ne sache toujours à quoi cela correspond.

Voici donc une liste (non exhaustive) des caractéristiques les plus courantes et leurs explications :

La résolution : Comme nous l’avons dit plus haut, c’est la résolution d’une caméra qui fait que vous pourrez voir plus ou moins de détail sur vos vidéos. Plus la résolution sera élevée plus avez de chance d’avoir des images de bonne qualité. Sur les anciennes caméras analogiques elle est exprimée en lignes ou lignes de télévision (TVL) alors que sur les caméras de surveillance actuelles elle est exprimée en Mégapixels.

Le capteur d’image : Le capteur d’image est une pièce maîtresse de la caméra car c’est lui qui va transformer la lumière captée (les images) en signal électrique. Il existe deux technologies de capteur d’image, les capteurs CCD et les capteurs CMOS. Les capteurs CCD ont été les premiers à exister et ont longtemps été meilleurs que leurs concurrents CMOS lorsque les conditions d’éclairage n’étaient pas optimales. Aujourd’hui les capteurs CMOS ont énormément évolués et leurs prix sont restés bien en deçà des capteurs CCD ce qui fait qu’ils sont de plus en plus adoptés par les constructeurs de caméras de surveillance.

L’angle de vision : Exprimé en degrés (°), l’angle de vision représente le champs couvert par la caméra. Il est en général précisé pour la hauteur et pour la largeur.

Annonce Google

La distance focale : elle est donnée en mm et c’est elle qui va déterminer l’angle de vision de votre caméra de surveillance. Si elle est petite, 2,8 mm par exemple, l’angle de vision de la caméra sera large mais on ne pourra pas voir très loin. À l’inverse, une grande distance focale donnera un angle de vision plus réduit mais permettra de voir plus loin. Il existe des objectifs à focale fixe et des objectifs à focale motorisée (zoom).

La valeur F : Cette valeur (aussi appelée ouverture max) détermine la quantité de lumière maximum qui peut parvenir au capteur de votre caméra. Plus cette valeur sera faible, par exemple F1.4, meilleure sera la qualité des images en cas de faible luminosité.

La sensibilité : Ceci représente l’illumination minimum en Lux dont à besoin la caméra de vidéosurveillance pour pouvoir filmer. Plus cette valeur est faible, mieux c’est. Lorsque la caméra est nyctalope c’est-à-dire équipée de LED infrarouge lui permettant de filmer la nuit (en noir et blanc), cette valeur est donnée pour le cas où les LED son éteintes et pour le cas où elle sont allumées (normalement dans ce cas c’est 0 Lux).

La vision nocturne (IR) : Lorsque la caméra est équipée de LED infrarouge on vous donne une distance en Mètre à laquelle la caméra peut filmer dans le noir absolu. Bien évidemment plus la distance sera grande plus tôt vous pourrez détecter des individus indésirables.

Les pixels effectifs : Parfois appelés image effective, cette donnée exprimée en Pixel (px) représente la taille des images qui seront capturées par la caméra de surveillance. Il faut que la verticale de l’image fasse au moins 720px pour qu’elle soit considérée comme étant de la HD et au moins 1080px pour que ce soit de la Full HD.

Le Rapport Signal / Bruit : Le rapport signal/bruit qui peu aussi être indiqué en tant que SNR ou S / N Ratio est donné en décibel (dB). Ce ratio représente la capacité de la caméra à discerner un signal (l’image qui nous intéresse) parmi le bruit qu’elle produit naturellement. Le bruit sur une image c’est le grain qui ressemble à de la poussière ou de la neige et qui altère la netteté de l’image. Pour faire simple plus cette valeur sera élevée plus la caméra sera en mesure de traiter correctement les images.

La vitesse d’obturation : La vitesse d’obturation ou shutter s’exprime en fraction de seconde. Cela influe sur la fluidité des vidéos mais également sur les effets de  scintillement dus aux éclairages artificiels. Sans entrer dans les détails on peut dire que la fréquence d’obturation doit être le plus élevée possible lorsque la caméra film avec la lumière du jour afin de rendre les mouvements le plus fluide possible et qu’elle doit au contraire diminuer lorsque la scène est éclairée artificiellement pour limiter l’effet de scintillement gênant sur les vidéos.

Annonce Google

L’Indice de Protection (IP) : L’indice de protection détermine l’étanchéité de la caméra aux poussières et à l’eau grâce à deux chiffres. Le premier qui va de 0 à 6 indique le niveau de protection contre la poussière et le second allant de 0 à 8 le niveau de protection contre l’eau. Pour qu’une caméra de surveillance puisse être installée en extérieur, elle doit être au moins IP66.

La cadence d’image (IPS ou FPS) : Également appelé frame rate, cette donnée vous indique le nombre d’image (frame) par seconde que va enregistrer la caméra. Le frame rate peut être entrelacé (720i, 1080i) ou progressif (720p, 1080p). Une caméra dont le frame rate est 25 / 30fps @ 1080P est une caméra qui peut enregistrer des image Full HD avec un balayage progressif à une cadence de 25 ou 30 images par secondes. De nos jours la plupart des caméras de vidéosurveillance enregistrent en progressif car tous les écrans sont maintenant capables d’afficher en progressif.

La source de courant et la consommation : Cela vous indique tout simplement quelle alimentation prévoir pour vos caméras. Si elles sont prévues pour fonctionner en PoE vous ne serez pas obligé de prévoir une alimentation spécifique à condition que votre enregistreur possède des ports PoE. En revanche si elles doivent être alimentées en 12V DC (continu), vous devrez prévoir l’achat d’une ou plusieurs alimentations en plus de vos caméras de surveillance. Dans le cas d’une alimentation centralisée vous devrez également regarder la consommation maximum de chaque caméra afin de dimensionner l’alimentation correctement.

Le masquage : Certaine caméras de surveillance proposent d’ajouter des zones de masquage sur les vidéos qu’elles enregistrent. Ceci peut être utile pour des caméras qui pointent sur votre habitation afin de préserver votre intimité. Il suffit alors d’ajouter des zones de masquage sur les ouvertures (portes et fenêtres) de la maison.

La compression : Cette caractéristique ne se retrouve que sur les caméras IP et vous indique avec quelle norme d’encodage la caméra va compresser les vidéos afin qu’elles soient moins volumineuses à la fois pour la transmission et pour le stockage. Les normes que l’on retrouve le plus souvent sont MJPEG, MPEG4 et H.264. L’encodage H.264 est le plus récent et le plus efficace (forte réduction tout en conservant un excellente qualité d’image).

Annonce Google

Le débit binaire (Bit Rate) : Représente le débit de données en bits par seconde (bps), Kilobits par seconde (Kbps) ou Mégabits par seconde (Mbps) que votre caméra de surveillance enverra sur le réseau. Il existe trois solutions de gestion du flux vidéo, le libre flux qui permet à la caméra de faire varier le flux autant que nécessaire (VBR), le flux contraint qui oblige la caméra à fournir un certain flux de manière constante (CBR) même lorsqu’il pourrait être plus faible et une solution alternative qui consiste à laisser varier le flux jusqu’à une certaine limite haute. Cette dernière solution est de plus en plus adaptée car elle permet d’optimiser au maximum l’espace disponible sur l’enregistreur.

La compensation du contre jour : Plusieurs fonctions existe afin de garder une image exploitable malgré la présence d’un contre jour tels que le BLC (Back Light Compensation), le WDR (Wide Dynamic Range), le DWDR (Digital Wide Dynamic Range) ou encore le HLC (High Light Compensation). Il est préférable que vos caméras de vidéosurveillance soient équipées d’au moins une de ces fonctions, certaines caméras cumulent plusieurs de ces fonctions ce qui n’est que mieux.

L’environnement de travail : Selon l’endroit où vous projetez d’installer vos caméras, il peut être très important de faire attention aux limites de température et d’humidité relative (RH) qu’elles seront en capacité de supporter.

Voilà, nous avons fait le tour des principales caractéristiques des caméras de vidéosurveillance et espérons que cela vous permettra de  comparer plus facilement les modèles entre eux afin de choisir les caméras qui vous conviendront le mieux.

Une dernière chose concernant l’installation d’une caméra de surveillance chez vous. Prenez garde au respect de la vie privée d’autrui. Installez-la de manière à ne filmer que l’intérieur de votre propriété, elle ne devra en aucun cas filmer la voie publique ou une partie de la propriété de votre voisin. D’autre part, si vous avez du personnel qui intervient régulièrement chez vous tel que du personnel médical, une femme de ménage ou encore une nounou, sachez que vous êtes dans l’obligation des les informer de votre installation et de son but.

Pour ne rien manquer de Sécurité-cambriolage.fr, abonnez-vous à notre newsletter ci-dessous :

NEWSLETTER

Annonce Google

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu
%d blogueurs aiment cette page :