Comment choisir un système d’alarme ?

Comment choisir un système d’alarme ?

Lorsque l’on veut sécuriser sa maison contre les cambriolages, le système d’alarme est souvent le premier dispositif auquel on pense. Mais quels sons les critères à prendre en comptes pour bien choisir un système d’alarme ? Faut-il choisir une alarme filaire ou une alarme sans fil ? Détecteurs de mouvement, détecteurs périmétrique, détecteurs techniques, découvrez les détecteurs qui existent et dans quel cas les utiliser.

Mon alarme, avec ou sans fil ?

De nos jours, la plupart des alarmes vendues sont des alarmes sans fil. Il faut dire que les avantages des alarmes sans fil sont nombreux, facilité d’installation, facilité d’ajout de détecteurs et autres accessoires supplémentaires, design et prix de plus en plus attractifs. L’inconvénient majeur d’une alarme sans fil est qu’il faut régulièrement remplacer les piles de chacun des éléments du système d’alarme.

Choisir un système d’alarme filaire offre l’avantage est de ne pas être neutralisable avec l’un des brouilleurs d’onde que l’on peut facilement trouver sur internet mais d’une part, cela ne veut pas dire qu’il ne soit pas neutralisable et d’autre part, maintenant, les alarmes sans fil de qualité son capables de détecter un brouillage et ainsi envoyer une alerte pour vous prévenir.

Bien sûr, aucun système n’est infaillible, et même si les chances sont faibles, il est possible que votre système d’alarme ne soit pas en capacité de vous envoyer l’alerte si les réseau GSM/3G/4G et la ligne téléphonique on été coupés. C’est pour cette raison qu’il faut également sécurisé vos portes et vos fenêtres.

Exemples d’alarme sur AMAZON

alarme filaire

Alarme sans fil

Alarme sans fil mono-bande ou bi-bandes, quelle différence ?

Les alarmes sans fil utilise une fréquence radio pour communiquer entre la centrale (le cerveau du système d’alarme) et les différents systèmes qui y sont connectés (détecteurs de mouvement, sirènes, clavier, …). Une alarme mono-bande n’utilisera donc qu’une seule bande de fréquences qui sera soit la bande 433/434Mhz soit la bande 868Mhz.

La bande 433/434Mhz est utilisée par la plupart des appareils domestiques et il est donc possible que cela créer des interférences ou perturbations entre deux systèmes utilisant des fréquences proches. La bande 868Mhz est quant à elle réservée aux systèmes de sécurité ce qui diminue grandement les risques d’interférence. Une alarme bi-bandes sera donc capable de communiquer indifféremment sur l’une ou l’autre bande réduisant encore le risque de perturbation de votre système d’alarme.

Annonce Google
Centrale-alarme

La centrale d'alarme, RTC, GSM ou IP ?

Tout d’abord, RTC, GSM ou IP, qu’est-ce que c’est ? Il s’agit de la technologie qu’utilise votre alarme pour communiquer avec vous. Une centrale d’alarme RTC utilise une ligne de téléphone fixe (ligne historique ou box) pour vous envoyer un message vocale, une centrale d’alarme GSM utilise une ligne mobile et peut vous envoyer un message vocal ou un sms. Une centrale d’alarme IP utilise internet et vous envoie des e-mails, elle doit donc être raccordée à une box.

L’avantage d’une centrale d’alarme RTC, c’est qu’il n’y a pas de frais supplémentaires car l’alarme utilise votre ligne téléphonique pour vous prévenir (vous ou d’autre numéros enregistrés) en cas de détection d’intrusion. En revanche, lorsqu’elle est raccordée à une box, l’alarme ne pourra pas vous prévenir si la box n’est pas alimentée (coupure de courant) ou qu’elle est en défaut.

Il en va de même pour une centrale d’alarme IP, elle ne vous réclamera pas de frais supplémentaires mais sera dans l’incapacité totale de vous prévenir en cas de problème avec la box. L’avantage que l’on peut trouver à un système d’alarme IP est que, du fait qu’il soit connecté à internet, il soit totalement paramétrable depuis une application que vous aurez installée sur votre smartphone.

Une centrale d’alarme GSM aura, elle, besoin d’une ligne mobile pour pourvoir communiquer avec vous, ce qui veut dire qu’elle aura sa propre carte SIM. Ceci induit donc des frais mensuels pour un forfait spécialement prévu pour les communications entre machines « M2M ». On pourrait être tenté de choisir un forfait 1er prix classique mais sachez que les opérateurs interdisent d’utiliser une carte SIM prévue pour des appels interpersonnels (entre des personnes) dans des machines et coupe la ligne sans prévenir dès qu’ils s’aperçoivent de la supercherie. Ceci risque tout simplement de mettre votre alarme hors service sans que vous ne vous en rendiez compte.

Vous devrez également bien choisir votre opérateur ou opter pour un forfait multi opérateurs car il va de soi que si vous optez pour un opérateur dont la couverture réseau est très faible voir inexistante sur votre domicile, vous risquez fort de ne jamais être prévenu en cas de cambriolage.

Bien sûr avec un système GSM votre alarme peut vous avertir d’une intrusion même si l’électricité a été coupée, en revanche elle est sujette au brouillage des ondes. Ce type d’alarme peut également être géré à distance par sms. On peut ainsi activer/désactiver le système d’alarme, mais on peut également recevoir des informations tel que l’état des piles par exemple.

Pour plus de sécurité le mieux est donc choisir un système d’alarme qui fonctionne avec deux technologies. On pourra ainsi avoir une alarme qui envoi les alertes en priorité par la ligne RTC ou IP et qui bascule sur une ligne GSM en cas de problème.

Exemples d’alarme RTC et GSM sur AMAZON

Quels sont les détecteurs qui existes et à quoi servent-il ?

Il existe plusieurs sortes de détecteurs qui peuvent être reliés à votre centrale d’alarme. Des détecteurs périmétriques, qui comme leur nom l’indique permettent de surveiller un périmètre, des détecteurs volumétriques, communément appelés détecteurs de mouvement, qui protègent un volume mais également des détecteurs techniques tels que des détecteurs de fumée ou d’inondation par exemple.

Parmi les détecteurs périmétriques, on trouve les détecteurs d’ouverture qui permettent de sécuriser les portes et les fenêtres. Le principe est assez simple, il y a un Interrupteur à Lame Souple (ILS) dans un boîtier fixé sur le cadre de la porte ou de la fenêtre et un aimant dans un autre boîtier, fixé lui, sur le battant. Tant que l’aimant de trouve à proximité de l’interrupteur, la lame ne fait pas contact mais dès lors que l’aimant s’éloigne, le contact se fait envoyant ainsi un signal à la centrale d’alarme. Il existe également des détecteurs d’ouverture qui se pose sur une porte de garage (appelé détecteur sabot) ou un portail.

Pour bien faire il faut que chaque ouverture facilement accessible soit équipée d’un de ces détecteurs. Par ouverture facilement accessible on entend bien sûr les portes et fenêtres qui se trouve au rez-de-chaussée (dont le garage), mais également celles que l’on peut atteindre en grimpant simplement sur un balcon ou autre.

Les barrières infrarouges font aussi partie des détecteurs périmétriques. Sécuriser sa maison avec une barrière infrarouge permet de donner l’alerte avant même que le cambrioleur n’est réussit à s’introduire à l’intérieur du domicile. Ces barrières utilisent plusieurs faisceaux infrarouges invisible à l’œil nu et envoient un signal au système d’alarme dès lors que plusieurs faisceaux sont coupés. Cette précaution permet d’éviter de déclencher des fausses alertes pour un simple animal qui serait passé devant un faisceau. De cette manière on peut facilement délimiter des zones extérieures telles qu’une terrasse, une allée ou autre.

Exemples de barrières à infrarouge sur AMAZON

Les détecteurs de mouvement que l’on trouve aussi sous le nom de détecteurs volumétriques. Il en existe aussi bien pour l’intérieur que pour l’extérieur. Le plus souvent, les détecteurs de mouvement intérieur utilisent une technologie infrarouge pour repérer les intrus grâce à leur chaleur corporelle. Ces détecteurs de mouvement surveillent donc la température et envoient un signal au système d’alarme lorsqu’ils détectent une variation rapide de température. Malheureusement, ce mode de détection n’est pas optimal en présence de radiateur ou toute autre source de chaleur.

C’est pour cette raison que certains détecteurs utilisent non pas les infrarouges mais l’hyperfréquence qui consiste à émettre des ondes et à analyser leurs rebonds. Les détecteurs de mouvement les plus perfectionnés cumulent les deux technologies afin d’être le plus précis possible et ainsi éviter les fausses alertes, c’est notamment le cas des détecteurs de mouvement extérieurs.

La plupart des détecteurs de mouvements sont maintenant « immunisés animaux », c’est-à-dire capable de repérer les animaux de compagnie et donc ne pas déclencher l’alarme en leur présence. Attention tout de même à la taille de votre animal car beaucoup sont prévus pour de petits animaux.

Il existe aussi des détecteurs de mouvements capables de prendre des photos. Cela vous permet d’avoir une photo de l’individu qui a déclenché l’alarme. De cette manière vous pouvez vérifier s’il s’agit d’une fausse alerte ou non. Pour bien faire il faut choisir des capteurs de mouvement qui possèdent également un flash. Ce dernier permettra au capteur de prendre des photos même la nuit.

Pour être le plus efficace possible, il convient d’abord d’installer des détecteurs de mouvement extérieurs afin de maximiser les chances de faire fuir un cambrioleur avant qu’il ne pénètre dans le domicile. Ensuite à l’intérieur il faut placer ces détecteurs à des endroits stratégiques où le passage est obligatoire tel que des escaliers ou un couloir. Vous pouvez également mettre des détecteurs dans les pièces où se trouvent vos objets de valeur ou votre coffre fort mais placez les toujours de manière à ce qu’il soit impossible de passer sans être détecté.

Il existe également des détecteurs de bris de vitre qui sont capable, soit de reconnaître le bruit d’une vitre brisée, soit de capter les vibrations émises lors de l’effraction. Des détecteurs de vibrations sans fil peuvent également être mis sur des objets de valeur afin de les protéger.

Les détecteurs techniques quant à eux, permettent de vous prévenir en cas de sinistre tel qu’un début d’incendied’inondation ou même en cas de fuite de gaz. Il peut donc être profitable de rajouter quelques-uns de ces détecteurs au moment de choisir un système d’alarme.

Annonce Google

Que peut-on raccorder d'autre à une alarme ?

La liste des éléments raccordables à un système d’alarme est longue mais on peut déjà citer les plus communs. En premier lieu nous avons les sirènes d’alarme. Il est plus que recommandé d’avoir une sirène extérieur reliée à votre centrale d’alarme car il s’agit là d’un élément de dissuasion très efficace, la plupart de ces sirènes seront également munies d’un flash lumineux permettant de rendre l’effraction on ne peut plus repérable. Bien que votre centrale d’alarme soit déjà équipée d’une sirène intérieure, il est parfaitement possible d’y raccorder une seconde sirène d’intérieur notamment si vous avez dissimulé votre centrale afin qu’elle soit difficilement accessible aux cambrioleurs.

Pour cette même raison, vous pouvez raccorder à votre alarme un clavier déporté permettant d’interagir avec le système d’alarme sans avoir un accès direct à la centrale. En cas de cambriolage, les malfaiteurs pourront ainsi s’acharner sur le clavier déporté sans pour autant réussir à neutraliser l’alarme. Dans le même registre, nous avons les télécommandes et les badges qui peuvent vous permettre d’activer ou désactiver votre alarme facilement.

Il y a également les caméras de surveillance dites caméras IP. Ces caméras IP se connectent à internet soit à l’aide d’un câble Ethernet soit par WiFi et vous permettent de visionner leurs images depuis votre smartphone. Nous aurions pu les mettre avec les détecteurs de mouvement car ces dernières sont généralement capables de détecter un mouvement mais il est plus raisonnable d’utiliser ces caméras pour la « levée de doute » (vérification de ce qui se passe dans le domicile lors d’une alerte) que comme détecteur de mouvement. Il existe des caméras pour l’intérieur et d’autres pour l’extérieur, certaines sont dotées de la vision nocturne (infrarouges) vous permettant de voir se qui se passe de jour comme de nuit. Il y a également des caméras fixes et des caméras motorisées afin de couvrir une plus grande surface.

Dans les éléments connectables à une centrale d’alarme, on peut aussi parler de la domotique. Vous pouvez ainsi y connecter vos volets motorisés (qu’ils soient roulants ou battants), la commande du chauffage, de l’éclairage ou encore la porte de votre garage ou bien le portail. De cette manière tous ses systèmes deviennent pilotables à distance via votre centrale d’alarme et vous pouvez même programmer des scénarios de simulation de présence lorsque vous vous absentez.

Quelles normes pour choisir un système d'alarme ?

Premièrement la norme CE, elle est obligatoire pour tout système d’alarme commercialisé en Europe. Si le système d’alarme que vous souhaitez acheter n’a pas au minimum cette certification, passez votre chemin.

La norme NFa2p constitue quant à elle la garantie d’un certain niveau de sécurité. Les alarmes certifiées NFa2p peuvent recevoir de un à trois boucliers. Un bouclier correspond à la sécurisation de locaux et habitations sans bien de valeur et difficilement accessibles (appartements en étage par exemple). Avec deux boucliers, cela correspond à la sécurisation de petits commerces ou habitations facilement accessibles renfermant des objets de valeur (maisons individuelle ou appartement au rez-de-chaussée). Avec trois boucliers, on sécurise des bâtiments  contenant des objets de valeur tels que des bijouteries, des commerces ou encore des industries.

Exemples d’alarme certifiées NFA2P sur AMAZON

Existe-t-il une solution simple et tout compris pour surveiller mon domicile ?

Oui, cela s’appelle la télésurveillance ! Mais la télésurveillance c’est quoi exactement ?

Ce sont tout simplement des sociétés spécialisées dans la protection qui se charge de surveiller votre habitation 24h/24 et 7j/7. En cas d’intrusion, la société procède à une levée de doute soit par téléphone soit directement avec les caméras installées et éventuellement à l’aide de hauts parleurs. Selon les abonnements, elle peut également dépêcher un agent de sécurité sur place voire alerter les forces de l’ordre.

La société vous conseil sur le matériel nécessaire (alarme, détecteurs, caméra, …) et se charge de son installation (selon la formule). Il est ensuite toujours possible d’ajouter des équipements en option selon vos besoins. Cela peut aller du détecteur de mouvement ou d’ouverture supplémentaire aux capteurs techniques tels qu’un détecteur de monoxyde de carbone, un détecteur d’inondation ou même une sonde de température pour surveiller un congélateur par exemple.

Avec certains abonnements de télésurveillance, vous n’avez même pas à vous soucier du remplacement des piles des différents capteurs. La maintenance du système d’alarme est comprise dans l’abonnement c’est-à-dire que la société de télésurveillance se chargera de faire des tests réguliers (sur place ou à distance) afin de vérifier le bon fonctionnement de l’ensemble du système d’alarme et réaliser les interventions nécessaires dont le remplacement des piles.

Pour ne rien manquer de Sécurité-cambriolage.fr, abonnez-vous à notre newsletter ci-dessous :

NEWSLETTER

Annonce Google

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu
%d blogueurs aiment cette page :