Éviter un cambriolage : Par où faut-il commencer ?

Éviter un cambriolage : Par où faut-il commencer ?

Un cambriolage : Nous espérons tous ne jamais avoir à vivre ça. Malheureusement, le Rapport d’enquête « Cadre de Vie et Sécurité » 2019 de l’INSEE est sans équivoque. 245 000 cambriolages réussis ont été recensés en 2018. Même si cela ne doit pas nous faire vivre dans la terreur, il est normal de vouloir se protéger de ce traumatisme. Mais par quel bout commencer ? A quoi faut-il s’intéresser en premier ? Quel système de sécurité est le plus efficace ? Faisons le point.

1) Analyser la situation

Avant de foncer tête baissée dans la sécurisation d’une maison ou d’un appartement, il convient de prendre le temps de bien analyser la situation. En effet, des achats précipités pourraient être coûteux et inefficaces car inadaptés ou tout simplement inutiles.

Nous savons, grâce au rapport CVS de l’Insee, que les cambrioleurs s’attaque dans 64% des cas à une porte et dans 23% des cas à une fenêtre. Il semble donc assez clair que pour éviter un cambriolage, ces points doivent être sécurisés en premier. Mais sécuriser une porte ou sécuriser une fenêtre, ça veut dire quoi ?

On peut considérer qu’un accès est sécurisé s’il est en mesure de résister plus de 5 minutes à une tentative d’effraction. En effet, dans la majeure partie des cas, si un cambrioleur n’a pas réussi à pénétrer dans une habitation au bout de 5 minutes, il ne prendra pas le risque de rester plus longtemps et préfèrera aller voir ailleurs. Vous devrez donc commencer par faire le point sur la capacité de vos portes à résister aux attaques des cambrioleurs.

Dans le cas d’un appartement, la situation est généralement assez simple puisqu’il n’y a qu’une porte d’entrée. Dans le cas d’une maison, en revanche, la situation peut être plus compliquée. Il peut effectivement y avoir plusieurs portes qui donnent accès à votre maison et certaines peuvent être à l’abri des regards. Dans ce cas, il est possible qu’un cambrioleur se laisse plus de temps pour réussir son méfait. Vous devrez donc mettre le paquet sur la sécurisation de cet accès pour éviter un cambriolage. N’oubliez pas non plus de prendre en considération votre porte de garage qui peut être du pain béni pour un voleur.

Dès lors que vous aurez fait le point sur la situation de vos portes, vous devrez passer aux fenêtres. Pour ce faire, il faudra déterminer quelles fenêtres sont les plus à risque en fonction de leur facilité d’accès mais aussi de leur situation. Ainsi, une fenêtre située à l’abri des regards des passants et des voisins intéressera certainement bien plus un cambrioleur même s’il doit faire un peu d’escalade pour l’atteindre. De même, une fenêtre en simple vitrage aura une résistance quasi-nulle à l’effraction et aura donc de fortes chances d’attirer les malfrats.

Pour un appartement, s’il est évident que toutes les fenêtres situées en rez-de-chaussée sont à renforcer, dites-vous bien qu’être en étage ne vous met pas forcément hors d’atteinte. Certains n’hésiterons pas à escalader plusieurs étages s’ils sont sûrs de ne pas repartir bredouille et si la configuration de permet.

2) Définir une stratégie de défense

Le terme peut sembler exagéré mais c’est pourtant bien ce qu’il faut faire. Dès lors que vous aurez défini les accès par lesquels les cambrioleurs ont le plus de chances de passer, il faudra réfléchir à la façon dont vous allez les protéger. Vous allez devoir trouver un compromis entre sécurisation, coût et praticité.

stratégie de défense pour éviter un cambriolage

En effet, la sécurisation à outrance n’est pas forcément la meilleure solution. Gardez à l’esprit que même des banques très bien sécurisées n’arrivent pas à éviter un cambriolage : Le risque « 0 » n’existe pas. Il faut également penser que vous devrez vivre au quotidien avec les systèmes que vous installerez. Il y a fort à parier que si l’un des ces systèmes se révèle peu pratique à utiliser, vous ne vous en servirez pas longtemps. Il n’apportera donc, au final, aucune sécurisation.

Installer deux verrous supplémentaires sur une porte par exemple, peut s’avérer être moins coûteux que d’installer une serrure trois points. En revanche, il est possible que le fait de devoir fermer/ouvrir la serrure de la porte + les deux verrous à chaque fois devienne vite lassant. Ça ne sera certainement pas le cas pour une serrure trois points puisqu’elle ne changera rien à vos habitudes.

Toujours dans l’optique de faire les bons choix, demandez vous s’il n’est pas possible (et plus rentable) de sécuriser plusieurs accès à la fois en plaçant judicieusement un capteur de mouvement ou une barrière infrarouge. Ces détecteurs périmétriques reliés à une alarme peuvent se révéler très efficaces s’ils permettent de déclencher une sirène extérieure avant même que le cambrioleur n’est pu atteindre le moindre accès. En effet, même si ce dernier ne renonce pas immédiatement après que la sirène retentisse, il ne s’acharnera pas très longtemps sur vos portes ou fenêtres de peur de se faire prendre.

C’est en prenant le temps de bien réfléchir à la disposition des lieux et aux différentes solutions qui existent que vous arriverez à avoir une habitation correctement sécurisée sans dépenser des fortunes.

3) Installer des systèmes anti cambriolage adaptés

Des systèmes de sécurité, il en existe beaucoup et à tout les prix. Certains sont très perfectionnés et d’autres le sont beaucoup moins. Mais ce qui est important, c’est de trouver le système anti cambriolage qui apporte réellement un plus.

Il ne sert à rien, par exemple, d’installer une serrure 5 points certifiée A2P sur une porte en bois de faible épaisseur. Un voleur passerait tout simplement à travers la porte et la serrure ne permettrait pas d’éviter un cambriolage. Dans un cas comme celui-ci, une rosace de sécurité couplée à un blindage plat (plaque en acier fixée sur la porte) et un renforcement de la gâche ne coûterons pas plus cher (voir moins) et apporteront bien plus en terme de sécurité.

Lien utile :

Dans la même optique, installer une grille de sécurité correctement scellée devant une fenêtre vulnérable ne vous coûtera pas très cher. Elle vous apportera en revanche énormément en terme de sécurisation contre les cambriolages. Cette protection sera à privilégier dans le cas de fenêtres situées en rez-de-chaussée et isolées des regards.

Le rapport CVS 2019 nous rappel que même lorsqu’il ne s’agit que d’une tentative de cambriolage, les dégâts subits s’élèvent en moyenne à 670€. C’est pour cette raison que, lorsque cela est possible, il faut toujours préférer des protections anti cambriolage qui ont une chance de faire fuir les intrus avant qu’ils n’aient atteint votre maison.

Si l’alarme équipée de détecteurs périmétriques et d’une sirène extérieure est le système qui vient immédiatement à l’esprit, sachez qu’il est possible d’aller plus loin pour décourager les indésirables. En effet, la domotique peut vous aider à les faire déguerpir plus vite en activant, par exemple, un arrosage automatique et en fermant automatiquement tous les volets dès qu’une intrusion aura été détectée.

Bien sûr ces solutions ne sont pas toujours applicables car elles requièrent d’avoir du terrain mais également de ne pas avoir d’animaux de compagnie à l’extérieur. Délimiter votre propriété avec des haies défensives peut alors constituer une solution alternative pour décourager les cambrioleurs avant même qu’ils essaient de s’introduire chez vous.

Alors maintenant, avez-vous trouvé par où vous allez commencer la sécurisation de votre domicile ? Savez-vous quelles protections vous allez mettre en place pour éviter un cambriolage ?

Aimez-vous cet article ?

Si vous pensez que cet article peut être utile à d’autres personnes, n’hésitez pas, partagez-le :

Pour ne rien manquer de Sécurité-cambriolage.fr, abonnez-vous à notre newsletter ci-dessous :

NEWSLETTER

Cet article a 1 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu
%d blogueurs aiment cette page :